Baromètre Autolib’ février 2017 – Deux séries de données divergentes mais un constat demeure : des Autolib’ de moins en moins utilisées !

Création du baromètre du service Autolib’

Lors de la publication de la version révisée de notre article sur le modèle économique d’Autolib’, nous avons annoncé la création d’un « Baromètre du service Autolib’ », analysant les tendances de l’usage d’Autolib’ mois par mois, à partir des données publiées par le syndicat mixte Autolib’ Métropole. Voici donc le premier numéro de notre « Observatoire ».

Les chiffres publiés par Autolib’ Métropole contiennent une donnée surprenante

Si l’on s’en tient aux fichiers PDF publiés régulièrement sur le site[1], le nombre d’abonnés « 1 an »[2] au service serait passé de 133 343 au 1er janvier 2017 à 108 114 au 31 janvier 2017, soit une diminution de 19% en un mois. Cette diminution nous parait extrêmement peu probable et nous supposons qu’il existe des erreurs dans une partie des données communiquées.

En effet, si le nombre d’abonnés « 1 an » communiqué via le fichier PDF du 31 janvier parait en rupture avec les fichiers PDF précédents, il apparait dans la continuité d’une autre série de données, indiquée cette fois-ci sur le graphique interactif de la page « Les chiffres en 1 clic » du site d’Autolib’ Métropole. Ce graphique indique pour chaque mois[3] de la période janvier 2016 – décembre 2016 des nombres d’abonnés « 1 an » qui ne correspondent pas à ceux indiqués sur les fichiers PDF téléchargeables.

Par souci de simplicité, nous appelons « ancienne série de données » la série de données constituée uniquement des données communiquées dans les fichiers PDF, et que nous avons utilisée dans nos articles précédents ; et nous appelons « nouvelle série de données » la série de données constituée des données du graphique en ligne sur la période janvier 2016 – décembre 2017 et des données des fichiers PDF sur les autres mois.

CE1Ci-dessus : capture d’écran du graphique en ligne sur le site d’Autolib’ Métropole (http://www.autolibmetropole.fr/le-service-autolib/les-chiffres-en-1-clic/, consulté le 23/02/2017)

CE2

Ci-dessus : extrait du fichier PDF en date du 2 janvier 2017, données du 1er janvier 2017 (http://www.autolibmetropole.fr/le-service-autolib/les-chiffres-en-1-clic/, consulté le 23/02/2017)

Si les chiffres des deux séries de données sont proches en début d’année 2016, ils divergent davantage de mois en mois. Ainsi, d’après l’ancienne série de données, Le nombre d’abonnés « 1 an » serait passé de 100 422 le 24 janvier 2016 à 133 343 au 1er janvier 2017, soit une augmentation de 33 %, avec une progression constante sur l’année. En revanche, d’après la nouvelle série de données, le nombre d’abonnés « 1 an » serait passé de 100 049 en janvier 2016 à 109 011 en décembre 2016, soit une augmentation de 9 %, avec un plafonnement puis une légère diminution du nombre d’abonnés sur la fin d’année.

A défaut de savoir laquelle des deux séries de données est correcte, nous sommes contraints, pour ce premier numéro de notre baromètre du service Autolib’, d’analyser conjointement ces deux séries.

Les graphiques présentés ci-dessous comparent les évolutions décrites par l’ancienne série de données (courbes bleues) et la nouvelle série de données (courbes jaunes).

Un plafond d’abonnés aurait-il été atteint ?

Le graphique ci-dessous montre l’évolution du nombre d’abonnés « 1 an » selon les deux séries de données. Avec l’ancienne série de données, on observe en 2016 une progression du nombre d’abonnés « 1 an » dans la continuité des 18 mois précédents, puis un effondrement (très peu crédible) du nombre d’abonnés en janvier 2017. En revanche, si l’on prend en compte la nouvelle série de données, on observe un très net infléchissement de la croissance du nombre d’abonnés en 2016, puis une stagnation à partir de septembre 2016 et un début de baisse à partir de décembre 2016, de sorte que l’on pourrait se demander si un plafond d’abonnés a été atteint.

graph1

 

Si les données des deux séries diffèrent concernant le nombre d’abonnés, elles concordent en ce qui concerne le nombre de trajets effectués. Les légères variations observées sont dues au fait que l’ancienne série de données indiquent un nombre de trajets par jour à une date proche de la fin du mois, tandis que la nouvelle série de données indique le nombre total de trajets sur chaque mois (valeur que nous avons ensuite divisée par le nombre de jours dans le mois). Le graphique ci-dessous présente l’évolution du nombre de locations par mois, selon les deux séries de données : les deux courbes sont quasiment superposées, à l’exception de légères variations entre octobre 2016 et janvier 2017.

graph2

En ce qui concerne le nombre d’abonnés par voiture « 1 an » en service, celui-ci a plongé entre décembre 2016 et janvier 2017, si l’on considère l’ancienne série de données. En revanche, avec la nouvelle série de données, le mois de janvier voit continuer une légère tendance à la diminution du nombre d’abonnés « 1 an », après un point culminant constaté en octobre 2016 (passage de 28 à 27,4 abonnés par voiture entre octobre 2016 et janvier 2017). Cela s’explique par la constance du nombre de voitures et la légère diminution du nombre d’abonnés « 1 an » dans cette série de données.

graph3

 

Une tendance à la baisse du nombre de locations par abonné « 1 an »

Si l’on s’en tient à l’ancienne série de données, le nombre de locations par abonné « 1 an » et par semaine, après une forte baisse en 2016, remonte fortement en janvier 2017, ce qui s’explique par la forte diminution du nombre d’abonnés « 1 an » en janvier 2017. Si l’on retient la nouvelle série de données sur la période janvier 2016 – décembre 2016, le nombre de trajets par abonné « 1 an » et par semaine est stable entre décembre 2016 et janvier 2017, alors qu’il était en augmentation entre décembre 2014 et janvier 2015, et dans une moindre mesure, entre décembre 2015 et janvier 2016.

graph4

 

Une tendance à la baisse du nombre de locations par voiture

Enfin, concernant le nombre de trajets par voiture, les deux séries de données concordent pour indiquer une tendance à la baisse entre décembre 2015 et janvier 2016, alors que la tendance était à la hausse entre décembre 2014 et janvier 2015, ainsi que, dans une certaine mesure, entre décembre 2015 et janvier 2016.

graph5

 

Des recettes finalement plus faibles ?

Si la nouvelle série de données s’avère juste, cela signifierait pour Autolib’ un chiffre d’affaire 2016 moindre que celui que nous avions estimé dans notre article du 20 janvier 2017 (http://6t.fr/autolib-nest-toujours-pas-rentable-et-ne-le-sera-peut-etre-jamais/). Ayant constaté que le nombre d’abonnements « 1 an » vendus chaque année était quasiment identique au nombre d’abonnements « 1 an » actifs en fin d’année (voir l’annexe méthodologique de notre article du 20 janvier), nous avions utilisé l’ancienne série de données pour estimer que 133 307 abonnements avaient été vendus en 2016. Si nous nous basons sur la nouvelle série de données, nous pouvons estimer le nombre d’abonnements vendus en 2016 à 109 011. En termes de chiffre d’affaire, retenir la nouvelle série de données revient à calculer un chiffre d’affaire inférieur de près de 2 millions d’euros sur l’année 2016, soit un chiffre d’affaire global inférieur de 5 %.

 

recettes2

 

Dans notre article sur le modèle économique d’Autolib’ (http://6t.fr/autolib-nest-toujours-pas-rentable-et-ne-le-sera-peut-etre-jamais/), réalisé avec l’ancienne série de données, nous avons estimé que le chiffre d’affaire par voiture a augmenté de 5 % entre 2015 et 2016, et que cette augmentation est principalement due à l’augmentation du tarif horaire de location survenue au 1er février 2016. Avec la nouvelle série de données, l’augmentation du chiffre d’affaire par voiture est quasiment nulle (+ 0,2 %). Avec cette nouvelle série de données, si le tarif de location était resté de 11 € par heure au lieu de passer à 12€ en 2016, le chiffre d’affaire par voiture aurait diminué de 6 % en 2016, contre 1 % avec l’ancienne série de données.

recettes1

 

L’existence de séries de données divergentes sur le site d’Autolib’ Métropole interdit de formuler des conclusions précises. Toutefois, quelle que soit la série de données retenue, nous pouvons constater une diminution du nombre de trajets entre décembre 2016 et janvier 2017, alors que le nombre de trajets avait augmenté entre décembre 2014 et janvier 2015, ainsi qu’entre décembre 2015 et janvier 2016. Par ailleurs, si l’évolution du nombre d’abonnés « 1 an » indiquée par la nouvelle série de données s’avère correcte, cela traduit un essoufflement de la croissance, voire un plafonnement du nombre d’abonnés « 1 an ».

Nous essaierons d’obtenir des précisions d’ici à notre prochain « Baromètre Autolib’ », qui paraitra fin mars 2017.

 


[1] http://www.autolibmetropole.fr/le-service-autolib/les-chiffres-en-1-clic/ (consulté le 23/02/2017)

[2] Nous entendons par « abonnés ‘1 an’ » le nombre d’abonnements « 1 an » en cours

[3] Le graphique n’indique pas à quel moment du mois le nombre d’abonnés « 1 an » est comptabilisé.

Crédit photo: https://www.flickr.com/photos/mompl/14395527766/

Une fiche projet est disponible

Partagez cette publication :