Baromètre Autolib’ juin 2017 – De plus en plus d’abonnés sans engagement

De plus en plus d’abonnés sans engagement :
une opportunité ou un risque pour Autolib’ ?

 

Depuis peu, le site d’Autolib’ Métropole communique sur l’augmentation du nombre d’abonnés au service, portée par la formule sans engagement « Prêt-à-rouler ». S’agit-il vraiment d’une bonne nouvelle pour le service ?

Les séries de données utilisées sont en libre téléchargement, via le fichier Excel joint en fin d’article.

En février 2016, Autolib’ lançait l’offre sans engagement « Prêt-à-rouler » pour remplacer les abonnements « 1 mois », « 1 semaine », « 1 jour » et « Forfait partagé 8 heures ». Cette transformation de l’offre tarifaire avait pour objectifs d’en améliorer la lisibilité et d’éviter aux usagers occasionnels d’avoir à se réabonner « à chaque utilisation du service »[1].

On peut lire sur le site d’Autolib’ Métropole qu’ « à la fin du mois de mai 2017, on comptait plus de 141 000 abonnés au service Autolib’. La tendance est à la hausse depuis février 2016, date de la création du nouvel abonnement prêt à rouler. »[2]

De fait, si le nombre d’abonnements actifs est en augmentation, ce n’est pas grâce aux abonnements « 1 an », en diminution constante depuis décembre 2016, mais bien grâce aux abonnements « Prêt-à-rouler », dont le nombre a plus que triplé entre mai 2016 et mai 2017, passant de 10 000 à 34 000.

S’agit-il pour autant d’une bonne nouvelle pour le service Autolib’ ?

Le graphique ci-dessous présente l’évolution du nombre d’abonnements « 1 an » depuis juin 2014 (courbe bleue) et celle du nombre cumulé d’abonnements « 1 an » et « Prêt-à-rouler » depuis mai 2016 (courbe jaune)[3]. A la vue de ce graphique, on pourrait être tenté de penser que les abonnements « Prêt-à-rouler » prennent le relais des abonnements « 1 an » et prolongent la dynamique de croissance d’Autolib’.

Autolib nb_abo_mois

Une telle interprétation serait toutefois erronée, car elle supposerait une équivalence d’usage entre les abonnements « 1 an » et « Prêt-à-rouler ». Or, l’abonnement « 1 an » coûte 10 € par mois, tandis que l’abonnement « Prêt-à-rouler » est une formule sans coût fixe. Alors que l’engagement à payer un coût fixe témoigne d’une volonté d’utiliser le service régulièrement, la souscription d’un abonnement sans frais fixes témoigne du souhait d’utiliser le service de manière occasionnelle, voire exceptionnelle. De plus, la souscription à l’abonnement « Prêt-à-rouler » est reconduite annuellement de manière tacite[4] : une personne qui n’aurait effectué qu’une seule location avec Autolib’ peut être comptabilisée plusieurs années comme un abonné « Prêt-à-rouler ». Le nombre d’abonnements « Prêt-à-rouler » n’est donc a priori pas un indicateur de l’usage d’Autolib’.

Le graphique ci-dessous montre que l’augmentation du nombre d’abonnements « prêt-à-rouler » n’enraye aucunement la diminution du nombre de locations (courbe pointillée bleu clair). Ceci nous laisse supposer que la quasi-totalité des locations reste effectuée par les abonnés « 1 an ».[5]

autolib nb_abon_actif_loc_mois

Entre mars et mai 2017, tandis que le nombre d’abonnements « Prêt-à-rouler » actifs augmentait de 15 %, le nombre d’abonnements « 1 an » actifs continuait sa diminution (-0,4 %). Sur la même période, le nombre de locations diminuait de 4%, alors qu’il s’était maintenu entre mars et mai 2016 (-0,1 %) et avait augmenté de 5 % entre mars et mai 2015.

Etant donné que les abonnements « Prêt-à-rouler » ne génèrent de recettes que sur les locations et que la baisse du nombre de locations se poursuit, la croissance de ces abonnements ne constitue pas un signe de santé financière pour Autolib’. Cela pourrait même être l’inverse, s’il s’avérait que les nouveaux abonnés « Prêt-à-rouler » comptent une forte part d’anciens abonnés « 1 an ». Peut-être le rapport d’activité 2016 d’Autolib’ Métropole, dont la sortie est attendue le mois prochain, permettra-t-il d’en savoir davantage à ce sujet.


[1] Autolib’ Métropole ; rapport d’activité 2015, p. 14. URL : https://drive.google.com/file/d/0B8MFxB5YvOOkbnNMR0d3dTZ0a2c/view (consulté le 13/06/2017)
[2] https://www.autolibmetropole.fr/le-service-autolib/les-chiffres-en-1-clic/, consulté le 13/06/2017
[3] Le nombre d’abonnements « Prêt-à-rouler » actifs entre février et avril 2016 n’est pas communiqué sur le site d’Autolib’ Métropole (consulté le 13 juin 2017).
[4] Conditions générales d’utilisation d’Autolib’ : https://moncompte.autolib.eu/terms-and-conditions/jun2016gp/ (consulté le 13/06/2017)
[5] Dans son rapport d’activité 2015, Autolib’ Métropole indiquait que 96,7 % des locations étaient réalisées par des abonnés « 1 an ». URL : https://drive.google.com/file/d/0B8MFxB5YvOOkbnNMR0d3dTZ0a2c/view (consulté le 13/06/2017)

Une fiche projet est disponible

Partagez cette publication :