Etude inédite sur l’impact d’Uber sur la mobilité des utilisateurs

Contexte de l’étude

La nécessité de réduire les externalités négatives liées à l’usage de l’automobile, qu’elles soient environnementales, économiques ou sociétales, s’impose de plus en plus fortement aux territoires métropolitains et constitue un réel défi pour les pouvoirs publics.

Dans ce contexte, de nouveaux services de mobilité partagée se développent, portés par le numérique. Reposant sur un découplage croissant entre possession et usage de la voiture particulière, ils permettent à la fois de :

  • répondre à une demande de plus en plus forte de la population,
  • compléter l’offre de transport existante en milieu urbain.

Parmi l’ensemble de ces services, les voitures de transport avec chauffeur sont en plein essor. La diffusion du téléphone mobile durant les années 2000, puis du smartphone et des systèmes de géolocalisation par satellite (GPS) depuis le début des années 2010, a engendré un bouleversement de l’industrie du transport des personnes. Grâce aux applications mobiles, les usagers sont désormais en mesure de se géolocaliser pour demander à être pris en charge par le véhicule le plus proche, sans passer par un standard téléphonique.

Si l’offre de services de transport avec chauffeur connaît une croissance exponentielle, les usages, les usagers et les impacts de ces services restent méconnus. Cette étude vise à savoir :

  • Qui sont les usagers des services de transport avec chauffeur ?
  • Pour quelles raisons utilisent-ils ces services ?
  • Quelle est la complémentarité de ces services avec l’ensemble des modes alternatifs à la voiture particulière ?
  • Dans quelle mesure ces services influencent-ils les changements de comportement de mobilité ?

 

Méthodologie générale de l’étude

Capture d’écran 2016-06-22 à 15.25.48

 

Par ailleurs, afin de mieux comprendre les effets du développement des services de transport avec chauffeur dans l’écosystème de l’offre de transport existante, les résultats de l’étude sont mis en perspective avec :

  • des données provenant des recensements de la population française et suisse,
  • un échantillon d’usagers des services d’autopartage en boucle en France à partir d’une étude menée par 6t en 2013 (2.090 usagers enquêtés),
  • un échantillon d’usagers des services d’autopartage en trace directe (Autolib’ Paris) à partir d’une étude menée par 6t en 2014 (644 usagers enquêtés),
  • un échantillon d’usagers du taxi en France à partir d’une étude menée par 6t en 2015 (à paraître courant décembre 2015).

Résultats de l’étude 

Pour télécharger la synthèse ainsi que le rapport complet de l’étude, cliquez sur le lien ci-dessous :

Etude-STC-Blog6t-01


Pour plus d’informations sur l’étude : info@6t.fr

Crédit photo : Noel Tock

Partagez cette publication :