Comment concilier lutte contre la pollution de l’air à Paris et mobilité des professionnels mobiles ?

Contexte de l’étude

À Paris, le trafic routier contribue plus qu’ailleurs en France à la pollution de l’air. Afin de lutter contre la pollution atmosphérique locale, la Ville de Paris met en place progressivement depuis 2015 une zone à circulation restreinte (ZCR).

Le projet de recherche SIMOPRO s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’ADEME, AACT-AIR (Aide à l’Action des Collectivités Territoriales et locales en faveur de l’air). Coordonné par 6t et la Ville de Paris, en partenariat avec Renault, le projet débute fin 2015 alors que la ZCR concernait les poids lourds seuls, et se poursuit en 2016 lorsque les véhicules légers (voitures et camionnettes) et les deux roues motorisées (2RM) y sont intégrés.

Dès lors s’est posée la question de l’impact de cette mesure sur les professionnels tant en termes de stratégie d’adaptation qu’en termes de bénéfices pour la qualité de l’air. En effet, si la politique de restriction de la circulation concerne aussi bien les particuliers que les professionnels, l’impact qu’elle aura sur l’activité des professionnels est aujourd’hui assez peu appréhendé. Même si des aides pour les professionnels sont proposées, les alternatives restent minces. En complément de cette mesure de restriction de circulation des véhicules les plus polluants, l’enjeu est d’apporter des mesures d’accompagnement pour ne pas impacter l’activité économique des professionnels concernés. Pour cela, il est essentiel de bien connaître les besoins des professionnels, afin de mieux accompagner les changements de comportement de mobilité.

Le projet SIMOPRO vise deux objectifs principaux:
  • Caractériser les pratiques et les besoins de mobilité des professionnels mobiles et sédentaires travaillant dans Paris, leurs appréhensions et leurs stratégies d’adaptation vis-à-vis de la nouvelle mesure.
  • Evaluer la faisabilité technique et juridique et la pertinence de solutions innovantes de mobilité, comme un service d’autopartage de véhicules utilitaires légers (VUL) électriques.

Méthodologie générale

  1. Un état de la littérature scientifique et technique pour consolider et compléter les connaissances existantes sur l’analyse des besoins et des pratiques des professionnels et sur l’impact de la mobilité urbaine des professionnels sur la qualité de l’a
  2.  L’identification et la définition de solutions d’accompagnement pouvant répondre aux besoins de mobilité des professionnels à partir de : d’une enquête de terrain (entretiens semi-directifs auprès de professionnels et groupe de discussion réunissant des professionnels) pour identifier et hiérarchiser des solutions pouvant répondre aux besoins de mobilité des professionnels et de définir un profil du parc actuel de ces professionnels qui n’effectuent pas des tournées, les usages et besoins de ces professionnels et les utilisations qui sont faites des véhicules (I); d’une enquête quantitative (questionnaire administré par téléphone aux professionnels) pour fournir des résultats représentatifs à partir des résultats obtenus par l’enquête qualitative ; pour monter en généralité, évaluer, tester et hiérarchiser l’acceptabilité et la pertinence des solutions identifiées (II)
  3. La validation de clusters d’usage à partir d’une analyse de l’enquête quantitative et qualitative puis l’élaboration de scénarios techniques, compatibles à la fois avec les besoins et contraintes identifiées et avec le cadre réglementaire de la Ville de Paris

Principaux résultats

L’étude a permis de mettre en évidence qu’en prenant en compte les adaptations projetées des professionnels aux mesures de restrictions de la circulation à l’horizon 2020 (interdiction de circulation des véhicules antérieurs à Euro 4) les émissions de particules et d’oxyde d’azote du parc des professionnels étudiés pourraient être diminuées de 10,8% et 4,4%.

Cette mesure de restriction de circulation est d’autant plus gagnante, lutte contre la pollution de l’air et lutte contre le changement climatique, si une partie des véhicules interdits est remplacée par des véhicules électriques.

Pour télécharger le rapport de recherche

Rendez-vous sur le site internet de l’ADEME : http://www.ademe.fr/simopro-recherche-comment-concilier-lutte-contre-pollution-lair-a-paris-mobilite-professionnels

Partagez cette publication :